Free devrait renforcer son réseau mobile 3G/4G en 2014

8 avril 2014 à 19h07
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h23 -

L'année 2013 a été plutôt fructueuse pour l'opérateur. 2014 devra l'être encore plus s'il suit ses objectifs pour l'amélioration de ses réseaux 3G et 4G.Le Groupe Iliad a publié son document de référence de l'année 2013, qui dresse un bilan complet tant au plan financier, qu'au niveau des ressources humaines. Il revient également sur la stratégie mise en place sur les marchés de l'internet fixe et du mobile, et sur les objectifs pour 2014.

Dans le secteur du fixe, Free maintient "pour la 2ème année consécutive, son statut de premier recruteur dans le Haut Débit avec 276 000 nouveaux abonnés recrutés (net de résiliation) et une part de marché de 35 % sur l’année." Son chiffre d'affaires toujours en progression montre la solidité du Groupe Iliad au milieu d'une concurrence sévère.

historique de free

En ce qui concerne le mobile, Free se félicite également d'être le premier recruteur sur l'année avec 2.8 millions de nouveaux abonnés. Il obtient ainsi 12% de part de marché au 31 décembre 2013. Les activités mobile représentent aujourd'hui un tiers du chiffre d'affaires du Groupe, soit une augmentation de 50% par rapport à 2012. "Free a proposé de nombreuses innovations sur la période (roaming au Portugal, lancement des Femtocells, ouverture des services 4G, offre de location de smartphones…) permettant de maintenir une excellente dynamique commerciale."

Selon Iliad, cette croissance a également été favorisée par "une politique d'investissement ambitieuse". 900 millions d'euros (24% du chiffre d'affaires) ont été engagés dans l'extension des réseaux fixes et mobiles. La couverture 3G de Free a progressé grâce à la mise en service de 634 nouveaux supports en un an (chiffres de l'ANFR), et atteint maintenant 60% de la population.

Malgré tout, le rythme du quatrième opérateur n'a pas toujours été aussi soutenu que celui de ses concurrents. Il devra donc accélérer le mouvement en 2014 pour espérer atteindre les échéances réglementaires fixées par l'ARCEP. Au 12 janvier 2015, il doit couvrir 75% de la population en 3G, et au 11 octobre 2015, 25% de la population en 4G.

Mais confiant, Free se donne pour objectifs :
- de déployer plus de 1500 sites en 2014,
- d'atteindre 75% de la population en 3G à fin 2014,
- d'atteindre 25% de la population en 4G en 2014.
Le début de l'année est positif : en trois mois, 339 supports 3G et 387 supports 4G ont été activés chez Free, d'après l'observatoire de l'ANFR.

A moyen terme, le quatrième opérateur compte sur la bande de fréquences 1800 MHz, qui lui sera en partie restituée. "La décision de l’Arcep n°2013-0514 du 4 avril 2013 permettant la réallocation de la bande de fréquences 1 800 MHz (autrement désignée par « refarming ») ouvrirait la faculté au Groupe de se voir restituer 5 MHz dans cette bande de fréquences sur l’ensemble du territoire métropolitain, le 1er juillet 2015." Par ailleurs, Free n'a jamais caché sa convoitise pour les fréquences 700 MHz. Mais la date de vente des licences n'a pas encore été officialisée, et sera peut-être encore reculée, à cause des pressions du côté des opérateurs et des chaînes de télévision.