Fibre optique en Bretagne : le top du déploiement par ville et département

Bretagne : carte de la couverture en fibre optique à fin 2019
4 février 2020 à 17h22
- Mis à jour le 5 février 2020 à 09h33 -

Où en est le déploiement de la fibre optique en Bretagne ? Le point sur les villes et départements les mieux équipés à en 2019, mais aussi sur les prochaines échéances...

30% : c'est le nombre de locaux raccordables en fibre optique en Bretagne à la fin du 3e trimestre 2019. C'est-à-dire un peu moins de 600 000 logements et entreprises, sur une région qui en compte près de 2 millions. Quel département est le mieux équipé ? Dans quelle ville a-t-on le plus de chance d'être éligible à la fibre et de pouvoir profiter d'Internet en Très Haut Débit jusqu'à 1 Gb/s, voire plus ? La fibre est-elle réservée aux principales agglomérations bretonnes, ou (et où) peut-on espérer l'avoir aussi en campagne ? Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le déploiement de la fibre en Bretagne, en chiffres et en cartes, grâce aux données mises à disposition par l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep).

Et le département breton le plus fibré est...

Sans surprise, l'Ille-et-Vilaine est le département où le déploiement de la fibre optique jusqu'au domicile (ou FttH) était le plus en avance à la fin du 3e trimestre 2019. Aussi bien en valeur absolue - près de 220 000 foyers et entreprises raccordables - qu'en proportion de locaux équipés, à plus de 40%. Une première place qui s'explique bien sûr par le poids de la zone urbaine de Rennes et de sa métropole.

(Note : pour une meilleure utilisation des cartes interactives sur mobilee, nous vous conseillons une lecture en mode paysage)


A l'inverse, le département breton le moins dense, les Côtes-d'Armor, est aussi le moins bien servi : le Très Haut Débit en fibre était disponible sur moins de 20% de ses locaux à la fin du 3e trimestre 2019. Entre les deux, Finistère et Morbihan naviguent aux alentours de 30%. Essentiellement grâce à l'intensité du déploiement du FttH sur leurs deux principales agglomérations : Brest et Quimper pour le 29, Lorient et Vannes pour le 56.

S'agissant de la dynamique de déploiement depuis un an, là encore, l'Ille-et-Vilaine est encore largement en tête, et les Côtes-d'Armor en queue de classement. Nouvelle illustration du fossé entre métropoles et campagne sur l'Internet Très Haut Débit ? Pas seulement : cela traduit aussi l'accélération des opérateurs Orange et SFR sur certaines zones pour tenir leurs engagements, nous allons y venir.

Fibre en Bretagne : quelles sont les villes les plus équipées ?

On retrouvera bien sûr les principales agglomérations de la région en tête du classement des villes bretonnes les plus fibrées. A commencer par Rennes et ses quelque 115 000 locaux raccordables à fin septembre 2019. Suivent sans surprise Brest, quasiment intégralement fibrée, puis Lorient, Quimper, Vannes, Saint-Brieuc et Saint-Malo. Mais la situation n'est pas forcément rose partout. Alors que certaines de ces villes affichent plus de 80% de locaux raccordables et frisent même les 100%, d'autres sont moins bien loties, comme Saint-Malo (44%) ou Saint-Brieuc (55%).

 

Dans ces deux grandes villes bretonnes où l'acheminement de la fibre optique traîne, les choses devraient toutefois sensiblement progresser en 2020. Saint-Malo et Saint-Brieuc relèvent en effet, comme 130 autres communes de la région, de la zone dite "AMII" regroupant les principales agglomérations (à l'exception de la ville de Rennes, en zone très dense). Sur cette zone, ce sont Orange ou SFR qui sont en charge du déploiement du réseau que pourront ensuite utiliser tous les fournisseurs d'accès à Internet. Les deux opérateurs sont engagés auprès du gouvernement à achever l'essentiel du déploiement à fin 2020. A cette date, ils devront avoir atteint un taux de 92% de locaux raccordables en fibre optique - au niveau national - sous peine de sanctions financières. Un taux d'équipement que les collectivités s'efforcent d'obtenir aussi au niveau local, par l'intermédiaire de conventions avec les opérateurs.

Au 30 septembre 2019, dans les villes bretonnes relevant de cette zone AMII, Orange et SFR avaient rendu près de 408 910 locaux raccordables, sur un total de 668 435. Soit un taux d'équipement en fibre optique de 61% sur l'ensemble de la région.

On retrouve également dans ce top 50 quelques villes moyennes comme Lamballe, Redon, Auray ou Carhaix. Leur couverture en fibre optique est intégralement ou quasi intégralement achevée. Ici, ce ne sont pas Orange ou SFR qui sont en charge du déploiement, mais les pouvoirs publics, comme nous allons le voir ensuite.

La proximité de cette échéance de 2020 fait que les plus grandes villes de la région ne sont pas les seules à profiter de l'accélération. De nombreuses villes moyennes ou communes périurbaines, elles aussi en zone AMII, figurent parmi les 50 plus fortes progressions du déploiement de la fibre en un an (à fin septembre 2019). Les plus dynamiques sont Guipavas, Lannion, Hennebont, Lanester et Ploemeur. Dans le top 20, on retrouve aussi dans cet ordre Larmor-Plage, Guidel, Chantepie, Pacé, Gouesnou, Mordelles, Langueux et Betton.

Autant de villes où Orange est à la manœuvre, comme sur une centaine d'autres en Bretagne. Sur les 130 communes AMII évoquées plus haut, seules une grosse vingtaine sont confiées à SFR. Au sud et à l'ouest de la métropole rennaise, ainsi qu'à Concarneau, Douarnenez, Morlaix, Saint-Martin-des-Champs, Pénestin, Férel et Camoël. Là aussi, rendez-vous est pris pour la fin 2020.

Quel opérateur propose la fibre chez vous ?

En fonction de leur stratégie commerciale et des règles de déploiement, Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free ne proposent pas forcément tous leurs abonnements Internet en fibre optique chez vous, même si votre logement est raccordé. Pour savoir quel opérateur propose ses offres fibre à votre domicile, vous pouvez vérifier l'éligibilité de votre adresse grâce à notre test d'éligibilité.

Fibre en zone rurale : quelles villes bretonnes en profitent ?

Hors des zones urbaines et périurbaines, le Très Haut Débit en fibre optique trace petit à petit son sillon dans les communes rurales de Bretagne. Sur le réseau d'initiative publique déployé par les collectivités sous l'égide du syndicat mixte Mégalis, on dénombrait 71 184 locaux raccordables en fibre optique à fin septembre 2019, répartis sur 145 localités. 

Parmi celles-ci, plusieurs villes de moyenne importance comme Auray, Lamballe, Redon ou Carhaix. Mais aussi des bourgs de quelques centaines d'habitants où l'on profite désormais d'une connexion Internet en fibre optique, comme le bien nommé Saint-Connec (Côtes-d'Armor), Aubigné (Morbihan), Saint-Georges-de-Gréhaigne (Ille-et-Vilaine) ou Plougar (Finistère). Au total, une quarantaine de commune desservies par le réseau Bretagne THD étaient intégralement couvertes en FttH à fin septembre 2019.

 

Le très haut débit en fibre optique est donc aussi une réalité sur certaines communes rurales en Bretagne. En revanche, pour les particuliers éligibles, la concurrence entre fournisseurs d'accès manque cruellement. Pour prendre un abonnement Internet en fibre, la seule possibilité est de passer par Orange, l'exploitant du réseau, ou sa marque à bas coût Sosh. Des accords ont été annoncés avec Bouygues Telecom et SFR pour leur permettre de commercialiser leurs offres fibre sur le réseau public breton, mais ils ne se sont pas encore concrétisés sur le terrain.

Vannes Agglo : 13 FAI grand public sur le réseau Rev@

Le manque de concurrence sur le réseau Bretagne THD contraste avec la situation sur l'autre réseau d'initiative publique de la région. Plus modeste, ce RIP baptisé Rev@ dessert les environs de Vannes et le Golfe du Morbihan. 11 000 logements et entreprises répartis sur 18 communes sont desservis par cette infrastructure.

Son déploiement est intégralement terminé, et pas moins de 13 fournisseurs d'accès y proposent leurs abonnements fibre pour les particuliers : Orange, SFR, Bouygues Telecom, Free, Sosh, RED, La Poste Mobile, Coriolis, K-Net, Nordnet, OVH, Ozone et Videofutur.

La Bretagne 100% fibre en 2026

Les communes rurales détaillées ci-dessus ont profité de la phase du 1 du programme de déploiement de la fibre réalisé par les collectivités bretonnes. A l'origine, cette phase était décomposée en deux tranches : la première portant sur 70 000 lignes à déployer avant fin 2018, la seconde sur 170 000 de plus à fin 2020. Différents aléas sont venus bousculer ce calendrier, si bien que cette phase 1 affiche aujourd'hui deux ans de retard. C'est le constat dressé hier par la région, qui a opéré un changement de stratégie pour les phases 2 et 3 du déploiement. Objectif : accélérer franchement pour parvenir à équiper plus d'un million de locaux en zone rurale, et parvenir à une Bretagne 100% fibre en 2026.

Pour y parvenir, les collectivités bretonnes, à travers Mégalis, ont conclu avec l'opérateur d'infrastructure Axione et Bouygues Energies & Services un contrat devant permettre d'achever ce chantier en 2026. La région Bretagne vise ainsi le 100% fibre à cette échéance, puisque, en parallèle, le déploiement dans les zones confiées à Orange et SFR aura été terminé depuis plusieurs années.

A l'occasion de la signature de ce nouveau contrat, un échéancier a été communiqué. Il prévoit une franche accélération du déploiement de la fibre en zone rurale, avec la construction de 100 000 lignes dès 2020, puis 150 000 par an les années suivantes. Un calendrier indicatif a été fourni par le délégataire Axione, précisant les échéances d'arrivée de la fibre optique pour chaque commune relevant du réseau public Bretagne THD. (cliquez sur la carte pour consulter le planning de déploiement sur votre commune).

Fibre en Bretagne : la carte du déploiement de la fibre optique en zone rurale jusqu'en 2026

Source : Mégalis

Pour en savoir plus sur la connexion Internet chez vous, vous pouvez également consulter notre carte des débits Internet en Bretagne

La fibre en Bretagne : tous les classements

Fibre optique en Bretagne : déploiement FttH par département à fin septembre 2019

Département Locaux fibrés Progression en un an Taux d'équipement
1. Ille-et-Vilaine 232 937 +59 891 41,7%
2. Finistère 162 755 +21 406 29%
3. Morbihan 129 016 +35 227 27,1%
4. Côtes-d'Armor 70 023 +15 139 19%

 

Les villes bretonnes les plus fibrées à fin septembre 2019

Ville Locaux raccordables Progression en un an Taux d'équipement
1. Rennes 114 637 +21 131 89%
2. Brest 87 927 +1 963 102%
3. Lorient 30 638 +7 846 81%
4. Quimper 26 016 +8 066 65%
5. Vannes 24 339 +2 911 69%
6. Saint-Malo 15 985 +4 904 44%
7. Saint-Brieuc 15 644 +1 946 55%
8. Lannion 12 321 +3 380 101%
9. Cesson-Sévigné 9 747 +1 353 102%
10. Lanester 9 688 +3 011 83%

 

Les villes bretonnes ou le déploiement de la fibre a le plus progressé en un an (au 30/09/19)

Ville Progression  Taux d'équipement Ville Progression  Taux d'équipement
1. Rennes (35) +21 131 89% 11. Larmor-Plage (56) +2 482 67%
2. Quimper (29) +8 066 65% 12. Guidel (56) +2 239 33%
3. Lorient (56) +7 846 81% 13. Chantepie (35) +2 221 82%
4. Saint-Malo (35) +4 904 44% 14. Pacé (35) +2 070 83%
5. Guipavas (29) +3 725 82% 15. Brest (29) +1 963 102%
6. Lannion (22) +3 380 101% 16. Saint-Brieuc (22) +1 946 55%
7. Hennebont (56) +3 342 58% 17. Gouesnou (29) +1 906 67%
8. Lanester (56) +3 011 83% 18. Mordelles (35) +1 898 53%
9. Vannes (56) +2 911 69% 19. Langueux (22)  +1 897 87%
10. Ploemeur (56) +2 495 60% 20. Betton (35) +1 857 91%

 

Fibre en zone rurale : le top des villes en zone d'initiative publique à fin septembre 2019

Ville Locaux raccordables Taux d'équipement Réseau
1. Auray (56) 9 462 100% Bretagne THD
2. Lamballe (22) 8 046 100% Bretagne THD
3. Redon (35) 6 364 100% Bretagne THD
4. Carhaix (29) 5 572 100% Bretagne THD
5. Guingamp (22) 3 134 58% Bretagne THD / Orange (AMII)
6. Saint-Avé (56) 2 919 57% Rev@ / Orange (AMII)
7. Rosporden (29) 2 112 51% Bretagne THD
8. Lesneven (29) 2 081 53% Bretagne THD
9. Séné (56) 1 912 35% Rev@ / Orange (AMII)
10. Arradon (56) 1 689 50% Rev@ / Orange (AMII)
A lire aussi