Baromètre Internet fixe nPerf : quel opérateur affiche le meilleur débit en 2019 ?

meilleur operateur internet 2019
24 juillet 2019 à 11h58
-

Le baromètre nPerf des connexions Internet fixe livre son verdict pour le 1er semestre 2019. En haut du classement, les écarts se resserrent.

Une fois n'est pas coutume, le meilleur opérateur Internet en termes de débit à fin juin 2019, c'est encore Orange. Mais cela pourrait bientôt changer, estime nPerf : le spécialiste de l'évaluation des connexion Internet constate en effet dans son dernier baromètre l'ascension "fulgurante" de Free. Ce dernier se hisse ainsi à la seconde place, devant Bouygues Telecom et SFR. Plus globalement, nPerf constate aussi une amélioration significative du débit Internet dans les foyers français ces six derniers mois. Des résultats qui s'appuient sur les tests réalisés par les internautes sur les différents sites, comme Ariase, proposant le test de débit nPerf.

Orange toujours en tête sur l'Internet fixe

Déjà meilleur opérateur sur l'Internet mobile, Orange fait coup double sur le baromètre nPerf en se classant aussi premier sur l'Internet fixe au 1er semestre 2019. Toutes technologies confondues (ADSL, VDSL, câble, fibre), c'est l'opérateur historique qui s'en sort le mieux, avec une moyenne supérieure à 100 Mb/s pour le débit descendant, et 66 Mb/s pour le débit montant.

Meilleur opérateur Internet au premier semestre 2019

C'est également le cas sur les performances de la catégorie Très Haut Débit (connexions supérieures à 30 Mb/s en VDSL, câble ou fibre). Outre des débits plus élevés, notamment en émission, l'opérateur s'y distingue ainsi par une latence bien plus faible. Une première place globale qu'Orange doit notamment à sa forte présence sur les abonnements fibre optique comparé aux autres opérateurs.

Très Haut Débit : l'effet Freebox Delta

Malgré cette force de frappe, l'opérateur historique n'est pas aussi dominateur que sur le mobile. En haut débit (moins de 30 Mb/s), il est ainsi devancé par Bouygues et Free. Et ce dernier vient aussi taquiner Orange de très près sur le très haut débit, en particulier sur les débits descendants. La marque d'Iliad affiche en effet une forte augmentation de ses débits moyens "à partir de la mi-mars", une amélioration que nPerf attribue aux Freebox Delta enfin parvenues jusqu'à leurs clients.

Effet Freebox Delta sur les débits Internet fixe

Moins grâce la fibre 10 Go, l'une des innovations apportées par la Delta mais pas accessible au plus grand nombre, qu'à l'agrégation 4G. Ce dispositif permet en effet de passer d'une poignée de Mb/s en ADSL à plusieurs dizaines de Mb/s grâce au renfort du réseau mobile de l'opérateur. Il explique peut-être la hausse conséquente du débit moyen - + 42 Mb/s comparé à 2018, qui permet désormais à Free de talonner Orange sur le très haut débit. Et pourquoi pas passer devant d'ici à la fin de l'année, avec le concours de ses performance en fibre, prédit nPerf.

Free : le meilleur débit en fibre optique

Free en a fait un argument de vente, et ce n'est pas ce nouveau baromètre qui va le démentir : l'opérateur reste n°1 sur la fibre optique. Toutes calibrées pour aller jusqu'à au moins 1 Gb/s, ses Freebox ont encore une fois délivré un débit moyen supérieur à 450 Mb/s. Un résultat quasi stable comparé à 2018, et largement supérieur à celui d'une concurrence qui segmente ses offres, réservant les meilleurs débits aux abonnements haut de gamme. Résultat : le deuxième, SFR, pointe à 50 Mb/s derrière, tandis qu'Orange, bon dernier, affiche "seulement" 364 Mb/s.

Le meilleur débit fibre chez Free début 2019

Sur les débits montants, surtout, la fibre Free bat des records en distillant 292 Mb/s en moyenne, contre 208 Mb/s l'an passé. La conséquence d'offres beaucoup plus généreuses en émission depuis six mois, et qui vont désormais jusqu'à 600 Mb/s théoriques, de l'entrée de gamme fibre Freebox Mini 4K à la Freebox Delta.

Le débit moyen en forte hausse, en download comme en upload

Tous les opérateurs ont d'ailleurs amélioré leurs propositions en matière de débit montant ces derniers mois, et voient logiquement leurs résultats progresser dans ce nouveau baromètre nPerf. Conséquence : une hausse globale de 63% des débits en émission, tous opérateurs confondus. Côté réception, ce n'est pas mal non plus : + 38%, à 94 Mb/s en moyenne. Une amélioration déjà constatée par ailleurs, grâce à la disponibilité croissante du Très Haut Débit en France, et de la fibre optique en particulier. Et qui devrait logiquement s'amplifier dans les prochains mois, portée par une croissance des abonnements en fibre optique fermement ancrée au-dessus des 30%.