Free gagne 56 000 nouveaux abonnés Freebox et 370 000 clients Free Mobile

10 mars 2016 à 12h00
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h35 -

Le groupe Iliad vient de publier ses très attendus résultats financiers du dernier trimestre 2015, marquant un léger ralentissement global sur la conquête de nouveaux clients chez Free, mais avec un bilan sur l'année plutôt très positif.

En 2015, Free annonce avoir recruté 270 000 nouveaux abonnés dans le Haut Débit et Très Haut Débit sur l’année 2015, pour atteindre 6 138 000 abonnés fixes.
Cela représente 29% des recrutements selon Free, ce qui semble à peu près correspondre aux chiffres de progression publié par l'ARCEP en 2015 : + 900 000 abonnés haut et très Haut-Débit.
C'est surtout le mobile qui a permis à Free de recruter, avec sur l'année 2015 1,6 millions de nouveaux abonnés à Free Mobile. Avec désormais 11 685 000 clients Free Mobile, Free représenterait 17% du marché mobile, avec 17 823 000 clients au total, fixes et mobiles.

Free en ralentissement sur la conquête des abonnés fixes

Après un troisième trimestre plutôt satisfaisant sur la conquête de nouveaux abonnés fixes (+ 91 000), les chiffres sur le dernier trimestre 2015 sont en baisse, avec seulement 56 000 nouveaux abonnés fixes en ADSL et fibre optique Free. Ces résultats profitent toujours de la maturité de la Freebox Révolution, mais aussi de la nouvelle Freebox mini 4K désormais débuggée, avec en plus une vente privée (Freebox Crystal à 1.99€/mois pendant un an) initiée en novembre 2015, puis prolongée. A noter aussi sur les Freebox, un pourcentage d'abonnés VDSL2 de 24%, ce qui laisse supposer plus de 1 473 000 abonnés VDSL2...

Plus intéressant, ce bilan permet de découvrir les premiers vrais chiffres sur la fibre optique chez Free, qui revendique plus de 200.000 abonnés FTTH, en annonçant avoir raccordé 2,5 millions de foyers à la fibre sur à fin 2015. Free profite essentiellement de la fibre optique déployée par Orange, dans le cadre d'un l'accord de co-investissement avec l'opérateur historique des télécoms. Free annonce viser à fin 2018 les 9 millions de prises raccordables au FTTH et les 20 millions de prises à fin 2022. Le réseau de fibre optique de Free concerne actuellement 28 villes en zones très denses, avec toujours un manque d'investissement du groupe Iliad sur les zones rurales...

Vente Privée Freebox Crystal en novembre 2015

Free Mobile explose les chiffres !

L'excellente santé du groupe Iliad, avec sur 2015 un CA de 4,41 milliards d'euros (+5,9% par rapport à 2014, et +7,4% sur la partie services) mais surtout des bénéfices nets de 335 millions d'euros (+ 20,3%), provient surtout du marché mobile. Avec une offre roaming alléchante et surtout un forfait 4G qui peut permettre d'avoir jusqu'à 50 Go de data par mois en 4G (20 Go en 3G), Free constate chez ses utilisateurs 4G une moyenne de 3,2 Go/mois.

Certes, ce chiffre est impressionnant, mais par rapport aux 20 ou 50 Go octroyées, et malgré les efforts de Free pour déployer la 4G (5 636 supports 4G recensés au 1er janvier, dont plus de 3 500 en plus sur la seule année 2015 !), cette différence montre malgré tout les limites actuelles du réseau 4G en terme de couverture et de pénétration dans les logements. De même, l'annonce du déploiement de seulement 1500 sites mobiles en 2016 laisse craindre un certain ralentissent...
Pourtant, en progressant en un an de 40% de couverture de la population en 4G, à plus de 63%, Free devrait pouvoir atteindre son objectif de 75% de la population couverte en 4G d'ici la fin 2016.

Free mobileAlors que le sujet du rachat de Bouygues Telecom par Orange, avec des implications évidentes aussi pour Free constituera la grande inconnue de 2016, tout le monde attend bien évidemment l'annonce de la nouvelle Freebox d'ici l'été 2016. Malgré un ARPU en légère baisse, à 34,50€, Free semble être dans une situation financière solide, qui devrait lui permettre d'accélérer enfin sur ses investissements sur les réseaux numériques fixes et mobiles, voire de racheter certains actifs (Bouygues Telecom en cas de rapprochement avec Orange ?).
Sur l’exercice 2015, le renforcement de 15 MHz dans la bande de fréquences 1 800 MHz (à partir de mai 2016) et de 10 MHz dans la bande de fréquences 700 MHz, plus le déploiement d'antennes sur le 800 MHz en 2016, devraient permettre à Free de continuer à recruter massivement sur le mobile et à attaquer la 4G+.