Le THD dans les Yvelines : un département fractionné avec des ambitions en fibre optique à la baisse

20 avril 2016 à 16h16
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h35 -

Après un premier SDTAN de 2012 sur les Yvelines, corrigé en 2015 avec des ambitions très nettement minimisées sur le déploiement de la fibre sur le département, voici un bilan THD sur le 78 qui met en avant un mix-technologiques avec de la montée en débit

Après les alertes sur des retards du THD évoqués sur les récents Etats Généraux des RIP à Deauville, Rencontres Parlementaires sur l'Economie Numérique et colloque TRIP AVICCA 2016, la dernière mise à jour des cartes de déploiement de la fibre optique sur le département des Yvelines illustre parfaitement les difficultés rencontrées par certains territoires, même en zones théoriquement denses et moyennement denses ! Un revirement sur le déploiement du FTTH dans le 78 que dénonce depuis de nombreux mois déjà l'association Boradband78

De la montée en débit en attendant la fibre sur le 78

Ce sont nos collègues de la Fibre.info qui ont alerté dès le 18 avril dernier sur une régression des zones concernées par la fibre optique sur les cartes du SDTAN 78 mises à jours. Une information confirmée dès le 19 avril sur le site, avec de nombreuses communes, initialement prévues en FTTH sur la période 2013 et 2018, qui sont désormais indiquées en montée en débit, donc en ADSL amélioré (avec notamment l'installation de sous-répartiteurs) pour augmenter les débits ou en VDSL2 pour les internautes les plus proches des nouveaux centraux (NRA-PRM).

Evolution des cartes du SDTAN du 78


Subvention satellite @cces SatellY’te

Pour les habitations les plus isolées, sans possibilité de raccordement à court ou moyen terme, le Département des Yvelines a mis en place le dispositif @cces SatellY’te, une aide de 400€ pour un accès individuel à internet par satellite via une parabole spécifique et un abonnement auprès d’un fournisseur d’accès Internet… Cliquez sur le département 78 de notre carte des subventions satellites.

Raisons économiques et 'provisoires'

Pour expliquer ces changements, il s'agit bien entendu pour le Conseil Général des Yvelines de faire des économies, de l'ordre de 30 millions d'euros, alors que le projet représente tout de même 110 million d'investissements. Les responsables expliquent également que le territoire des Yvelines comporte une majorité de communes rurales à faible densité d’habitat, des zones d’initiative publique non couvertes par les opérateurs privés et coûteuses à raccorder. Le choix mix technologique avec la Montée en Débit (Med) permet d'apporter des solutions rapides pré-FTTH (avant fin 2017) aux communes les plus en difficulté. La zone d’initiative publique peut ainsi préparer une infrastructure 100% THD pour toute la collecte et la desserte sur l’ensemble du Département du 78 d’ici à 2020, pour ensuite envisager le FTTH dans les zones les plus reculées, une solution transitoire qui fait grincer des dents les habitants concernés…

Les cartes des Cantons du 78



Le Syndicat Mixte Ouvert – Yvelines Numériques

A l'origine, le SDTAN de 2012 prévoyait le raccordement en fibre optique de tous les foyers du 78, notamment sur communes situées en zones d'initiative publique, non concernées par les opérateurs privés OCEN (Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free). Dans la version corrigée publiée par le SMO Yvelines Numériques, ce ne sont plus que 103 communes (77487 foyers/locaux) qui seront concernées par la fibre optique et 55 communes (23473 prises) par de la montée en débit, avec des dates de réalisation présentes sur les cartés détaillées par Canton. On a :

  • 47 communes, 20385 prises en 'déficit numérique' (avec des débits ADSL inférieurs à 4 Mbit/s sur plus de 30 % des locaux)
  • 8 communes, 3088 prises, en montée en débit (sans déficit numérique)
  • 31 communes, 13 797 prises, en FTTH prioritaires
  • 72 communes, 63 960 prises en FTTH seule possible


Quentiop : une enclave dans le 78

QunetiopDépartement complexe s'il en est, le 78 propose également une autre zone sur la Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, nommé Quentiop, qui gère la DSP pour le déploiement de la fibre optique sur son territoire d'attribution, avec notamment Tutor comme prestataire.
Sur la carte, les zones en bleu sont éligibles à des offres fibre optique de la part de plusieurs opérateurs, pour les professionnels mais également pour les particuliers avec des FAI comme Alsatis, K-Net, Kiwi Fibre Optique