ADSL : évolution et bilan sur la période 1999-2006

3 juillet 2009 à 15h11
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h03 -

Quelle est l'évolution d'Internet haut-débit et du dégroupage ADSL entre 1999 et 2006 en France.

La progression des connexions de 1999 à 2006

La fin d'année est un moment propice pour tirer quelques bilans. Ariase vous propose un petit voyage dans le temps pour vous rappeler le chemin parcouru depuis 1999. Que s'est-il passé en France ces 7 dernières années dans le secteur du haut-débit ? Ce secteur des télécommunications a connu une véritable explosion, tant au niveau des contenus et des technologies, que du nombre d'acteurs et d'abonnés. La téléphonie mobile a poursuivi sa croissance impressionnante mais c'est surtout le développement ultra-rapide d'Internet haut-débit, et de l'ADSL en particulier, qui a marqué les esprits.

Avec moins de 200 000 abonnés début 2000 contre près de 12 millions en 2006, le haut-débit a rapidement été adopté par les internautes francais. Dès 2001, c'est la technologie ADSL qui séduit le plus grand nombre d'abonnés. Les clients du câble sont en effet uniquement situés dans quelques grandes métropoles alors que l'ADSL se développe très rapidement via le réseau de France Telecom, puis celui des fournisseurs d'accès alternatifs.


Evolution du nombre d'abonnés à Internet haut-débit

Schéma de progression du Haut-débit

Légende : Haut-débit | ADSL | Câble

Depuis le lancement du premier forfait ADSL (Wanadoo Netissimo) en novembre 1999, le secteur du haut-débit s'est métamorphosé. Quelques grands fournisseurs d'accès se battent avec acharnement pour séduire les nouveaux abonnés. L'un des moteurs de cette concurrence est le dégroupage. Le dégroupage se définit comme la séparation de la ligne de l'internaute et de l'abonnement au téléphone, pour permettre aux opérateurs ADSL alternatifs (concurrents de France Télécom) de proposer leurs propres services télécoms.


Evolution du nombre de lignes ADSL dégroupées

Schéma de progression du dégroupage

Légende : Dégroupage | Partiel | Total

Initié en 2003, le dégroupage s'est accentué en 2004-05 avec la hausse du dégroupage partiel et s'est intensifié en 2006 avec un nombre important d'abonnés choisissant le dégroupage total. Beaucoup d'internautes n'hésitent plus désormais à franchir le pas et à opter pour un seul interlocuteur pour leurs communications téléphoniques et leur accès ADSL. Le dégroupage total est certes favorisé par la perspective de l'économie réalisée sur l'abonnement France Telecom. La simplicité de n'avoir plus qu'une seule facture et les services supplémentaires (VoIP, TV...) sont également des facteurs expliquant la croissance rapide du dégroupage total.


Les innovations technologiques

L'autre moteur de la croissance de l'ADSL est l'innovation technologique. Chaque fournisseur d'accès souhaite commercialiser en premier la nouveauté qui le distinguera clairement de ses concurrents. Bien que le prix soit un critère de choix essentiel auprès des internautes, de plus en plus d'abonnés tiennent compte des innovations que les FAI proposent à leurs clients. Les modems, les décodeurs numériques, ou les services multimédias peuvent faire la différence et les opérateurs télécoms l'ont bien compris. Free, Orange, Neuf, ou Club Internet investissent beaucoup de temps et d'argent pour proposer des services ou des équipements novateurs.


Historique des innovations des FAI

Novembre 1999 - Wanadoo
1ère offre ADSL - L'offre Netissimo 512k est commercialisée et promet aux internautes des débits 10 fois supérieurs à la vitesse fournie par les modems 56k. Une révolution !
Novembre 2000 - Club Internet
1er Pack ADSL - Lancement du premier pack basé sur le principe inspiré de la téléphonie mobile : un modem ADSL et un kit de connexion complet sont réunis dans une "boîte" vendue en grande surface.
Octobre 2002 - Free
1er Modem Box - Le fournisseur d'accès Free invente le concept de "box" et sort sa Freebox qui fait office de modem et de terminal numérique multiservices.
Mai 2003 - Wanadoo
1er Pack ADSL WiFi - C'est le début de l'ère Sans Fil. Le WiFi permet de faire transiter les données par ondes radio entre le modem et l'ordinateur.
Août 2003 - Free
1ère Offre DualPlay (ADSL + VoIP) - Les freenautes peuvent obtenir un second numero en 087x et passer des appels Voix sur IP
Décembre 2003 - Free
1ère Offre TriplePlay (ADSL + TV + VoIP) - En plus de l'ADSL et de la télphonie, la télévision passe désormais par la prise téléphonique.
Octobre 2004 - Free
1er Forfait ADSL 2+ - La technologie ADSL2+ permet d'atteindre des débits jusqu'à 16 Mbits pour les abonnés les plus proches des NRA.
Juin 2005 - Wanadoo
1er Forfait ReADSL - Les abonnés bas-débit avec une atténuation entre 70 et 78dB peuvent gouter aux joies du haut-débit et surfer jusqu'à 512 kbits.
Novembre 2005 - Wanadoo
1er Service d'enregistrement TV par ADSL - Mon Magnéto est le premier système PVR (Personal Video Recorder) : le client enregistre instantanément l'émission en cours, sans avoir besoin de support externe.
Avril 2006 - Neuf
1ère Offre QuadruplePlay (ADSL + TV + VoIP + GSM) - Les appels depuis un mobile peuvent basculer du mode GSM vers le mode WiFi et bénéficient de la tarification VoIP.
Juin 2006 - Orange
1ère Offre de Télévision HD par ADSL - France Telecom et TPS diffusent des programmes HD en résolution 1080i via Maligne TV (coupe du monde de foot...)
Août 2006 - Neuf
1ère Offre ADSL Nu - Plus d'abonnement France Telecom en zone non-degroupée ? C'est possible désormais !


Depuis 1999, les débits des offres ADSL ont augmenté pour passer de 512 kbits à plus de 16 Mbits pour les plus chanceux bénéficiant d'une ligne ADSL 2+ avec une faible atténuation. Bien que les prix soient globalement identiques (une trentaine d'euros en moyenne soit près de 200 Francs), ce sont surtout les services compris dans les forfaits qui font dorénavant la différence. Pour le prix d'un abonnement ADSL de 1999, les internautes de 2006 peuvent obtenir une offre Triple Play incluant l'ADSL, la téléphonie illimitée en France (et vers l'étranger) et un bouquet de télévision numérique.

Internet haut-débit, téléphonie Voix sur IP, télévision sur IP...les services multimédias sont désormais tous présents sur les réseaux. La tendance va à la convergence des médias et à la convergence numérique. Après les données, ce sont donc les sons et les images qui sont transformés en 0 et en 1 pour être diffusés sur les réseaux de télécommunication via le standard Internet Protocol (IP).


2006, l'année du changement

Fournisseurs d'accès et de contenus

Sur bien des aspects l'année 2006 est une année charnière dans le secteur de l'ADSL. Après la généralisation des Box, la forfaitisation des appels fixes et la progression rapide du dégroupage, les fournisseurs d'accès franchissent une nouvelle étape en proposant aussi du contenu. Il ne s'agit donc plus pour les FAI de fournir une infrastructure de réseau mais de distribuer également des contenus à valeur ajoutée pour fidéliser l'abonné, comme la Vidéo à la Demande (VoD) par exemple.


Convergence numérique

La convergence numérique prend forme en 2006. Neuf, Orange et Free commercialisent désormais des offres ADSL avec lesquelles il est possible de téléphoner via un téléphone mobile hybride WiFi/GSM. L'abonné peut ainsi profiter de la mobilité et bénéficier en même temps des avantages tarifaires de la téléphonie Voix sur IP.


Le marché de l'ADSL se consolide

Le marché des fournisseurs s'est restructuré en 2006. Plusieurs FAI ont été rachetés et de nouveaux opérateurs sont apparus, attirés par les millions de clients potentiels. Tele2 appartient désormais à SFR, AOL devient une filiale de Neuf, tandis que les cablo-opérateurs Noos et Numericable fusionnent. Parmi les nouveaux prétendants, on peut citer Darty, The Phone House et SFR qui comptent appliquer au secteur de l'ADSL les méthodes qui ont déjà marché sur leurs marchés respectifs de la grande distribution et de la téléphonie mobile.


Adsl Nu, fibre optique et Wimax

Après l'ADSL2+ et le ReADSL, ce sont les offres ADSL Nu ou ADSL "only" qui apparaissent chez plusieurs opérateurs. Ce forfait permet aux abonnés en zone non-degroupée de ne plus payer l'abonnement France Telecom s'ils souhaitent uniquement profiter de l'ADSL et de la téléphonie VoIP. Enfin, 2006 est aussi une année importante à la fois pour le lancement du Très haut débit et de la fibre optique qui succédera à l'ADSL, et pour la résorption de la fracture numérique grâce à l'attribution des licences Wimax par l'ARCEP. A noter également la prise de conscience des collectivités locales qui ont décidé de prendre en main leur destin : de nombreuses zones blanches sont désormais couvertes, grâce à l'aménagement numérique du territoire via la création et l'exploitation de réseaux de télécommunications et des délégations de service public.


et en 2007 ?

L'année 2007 sera riche en rebondissement certainement. La grande bataille de la fibre optique devrait commencer à Paris puis se généraliser aux grandes métropoles de Province. De nouvelles offres Quadruple Play devraient également voir le jour. Les premières stations Wimax des opérateurs ayant obtenus une licence seront activées pour étendre Internet haut-débit aux zones non couvertes par l'ADSL. Le dégroupage devrait encore progresser et atteindre des communes jusque là uniquement reliées au réseau IP/ADSL de France Telecom.

Vie pratique