Appels, SMS, data : comment les Français utilisent leur forfait mobile ?

Comment les Français utilisent leur forfait mobile ?
17 janvier 2020 à 15h23
- Mis à jour le 17 janvier 2020 à 15h23 -

Les chiffres 2019 du marché des télécoms permettent d'esquisser le forfait mobile de l'utilisateur moyen en France. Toujours plus gourmand en data...

Des français toujours plus connectés, et toujours à petit prix... Voilà en résumé les conclusions de l'observatoire du marché des télécoms, pour le 3e trimestre 2019. Le dernier rapport de l'Arcep nous aide à y voir plus clair dans les pratiques des Français en matière de téléphonie. On y constate notamment l'appétit croissant des utilisateurs pour l'Internet mobile. Mais aussi le lent déclin du SMS, supplanté par les applications de messagerie. Côté prix, la facture de forfait mobile des Français augmente légèrement mais reste stable sur le long terme.

Les Français toujours plus connectés sur mobile

6,6 Go : c'est la consommation moyenne de données mobiles par carte SIM (prépayé + forfaits) sur la période juin-août, selon le dernier observatoire du marché des télécom de l'Arcep. Soit une augmentation de 46% en un an. Une hausse qui s'explique à la fois par l'explosion des usages gourmands en données, à commencer par la vidéo. Mais aussi par la disponibilité croissante de la 4G pour profiter du très haut débit mobile.

Si l'on s'intéresse aux seuls forfaits, la moyenne grimpe même à 7,3 Go. Et si l'on ne retient que les client actifs en 4G, le volume consommé est encore plus impressionnant : 9 Go par mois en moyenne (+32% sur un an). Un chiffre qui reste certes inférieur aux 50 ou 60 Go que proposent de nombreux opérateurs dans leurs offres mobiles les plus en vue. Mais à l'heure d'estimer sa consommation data pour choisir son forfait mobile, mieux vaudra peut-être prévoir un peu de marge. Notre gourmandise en données mobiles semble en effet exponentielle, avec pas moins de 1, 4 exaoctet, soit 1,4 milliard de Go consommés à l'été 2019.

Croissance de la consommation d'Internet mobile en France en 2019Source : Arcep - Observatoire du marché des télécoms au 3e trimestre 2019

Contrairement aux idées reçues, les Français continuent à s'appeler sur leur téléphone portable. La moyenne du trafic voix par carte SIM s'est établie à 3h14 mn au 3e trimestre 2019. Il porte essentiellement sur des communications de mobile à mobile en France, qui ont représenté 8 minutes d'appel sur 10 en moyenne.

Si le temps d'appel depuis un téléphone portable reste globalement stable depuis plusieurs années, il n'en va pas de même pour la téléphonie fixe. Sans surprise, le temps d'appel depuis le poste classique ne cesse de décliner. Il s'est établi à 1h40 mn par ligne fixe cet été, soit un temps d'appel divisé par deux en cinq ans, calcule l'Arcep.

Les messageries Internet enterrent le SMS

Le bon vieux texto n'a plus la cote. Il s'en est échangé moins de 40 milliards au 3e trimestre en France, le plus faible volume depuis fin 2011. La popularité des applications de messagerie (Messenger, Whatsapp, Snapchat...) explique ce désamour pour les SMS. Les utilisateurs de forfaits mobiles ne s'en envoient plus "que" 198 par mois, contre un pic à 322 en 2013.

Le SMS progressivement remplacé par l'utilisation des applications de messagerie

Cette tendance épargne toutefois les MMS : les utilisateurs continuent d'apprécier la fonction d'envoi de photos via le réseau mobile. 1,5 milliard encore sur les trois mois estivaux, soit 8% de plus qu'il y a un an. C'est-à-dire, en moyenne, 10 envois de messages multimédia par carte SIM chaque mois.

Le forfait mobile français reste bon marché

Enfin, qu'en est-il de l'évolution des prix des abonnements de téléphonie mobile ? Il a beaucoup été question de hausses de tarifs des forfaits la part des opérateurs ces derniers mois. Et cela commence à se ressentir dans les derniers chiffres. Le revenu global généré par les forfaits mobiles a repris des couleurs lors des 2e et 3e trimestre au point d'atteindre son plus haut niveau depuis deux ans et demi.

S'agissant du prix des forfaits mobiles, il remonte aussi progressivement pour atteindre à fin septembre, 15,8 euros en moyenne hors taxes, soit 19 euros par mois TTC. Une facture qui se redresse donc après un léger repli fin 2018, mais continue de tourner autour de la mensualité constatée "depuis deux ans" par l'Autorité de régulation. Et qui reste, au passage, largement inférieur à celle honorée par la plupart de nos voisins européens...