Fibre optique : c'est quoi les réseaux d'initiative publique ?

19 avril 2019 à 12h38
- Mis à jour le 24 avril 2019 à 15h06 -

Le France s'est fixée pour objectif que 100% des locaux soient éligibles au Très Haut Débit en 2022. Pour réussir à déployer la fibre notamment en zone rurale, elle a mis en place des réseaux d'initiative publique. Mais, c'est quoi un RIP ?

Un RIP est un réseau d'initiative publique pour favoriser le déploiement de la fibre

C'est quoi un réseau d'initiative publique ?

Un RIP (Réseau d'Initiative Publique), c'est un projet mis en place par des collectivités territoriales pour favoriser le déploiement de la fibre optique. L'objectif des RIP est de se substituer aux entreprises du secteur (les opérateurs télécoms), quand le déploiement de la fibre optique n'est pas rentable pour eux, du fait le plus souvent d'une faible densité de population ou de la complexité des chantiers. Plus largement, l'objectif des RIP est de participer à l'effort collectif du déploiement de la fibre optique en France, dans le cadre du Plan France Très Haut Débit (THD), dont l'objectif est de réduire la fracture numérique, avec 100% des foyers  éligibles au Très Haut Débit en 2022, dont 80% via la fibre optique.

On compte environs 15 millions de locaux concernés par les RIP. Fin 2018, 31% étaient couverts par le THD (5,1 millions) et seulement 12% étaient éligibles à la fibre (1,9 millions). En 2018, les collectivités territoriales ont construit 750.000 lignes avec la fibre optique jusqu'à l'abonné.15 millions de locaux dépendant des RIP pour être éligible à la fibre optique

Un RIP, comment ça marche ?

Sauf exception, les collectivités territoriales ne vont pas exploiter le réseau fibre optique. Elles vont confier cette tâche à des sociétés privées, des opérateurs d'infrastructures, via une délégation de service public ou un marché public. On compte aujourd'hui six opérateurs d'infrastructures : Altitude Infrastructure, Axione, Covage, Orange, SFR Collectivités et TDF. Les opérateurs d'infrastructures ont aussi en charge d'assurer la commercialisation des réseaux qu'elles construisent. 

Par définition, les RIP sont ouverts à tous les fournisseurs d'accès à Internet et donc à la concurrence. Mais tous les opérateurs de RIP ne jouent pas le jeu. En outre, certains opérateurs de RIP imposent des conditions pour avoir accès leur réseau ou des tarifs trop élevés pour les petits opérateurs. D'autre part, dans 71% des cas, il n'y a qu'un seul des quatre fournisseurs d'accès principaux par RIP (Orange ou SFR le plus souvent). Et parfois aussi, il n'est possible de s'abonner  qu'auprès d'un FAI de proximité comme VideoFutur, Ozone, Coriolis, K-net...

Pour savoir si vous accès à la fibre optique et auprès de quel fournisseur d'accès à Internet, vous pouvez faire notre test d'éligibilité.