Internet Très Haut Débit : seuls 50% des foyers éligibles en profitent

Une personne connecte son ordinateur à Internet
10 septembre 2020 à 14h27
- Mis à jour le 11 septembre 2020 à 13h53 -

Près de 15 millions de foyers français pouvant bénéficier d'une connexion Internet THD (30 Mb/s ou plus) n'en profitent pas réellement.

Une connexion Internet Très Haut Débit ou THD, c'est-à-dire un débit égal ou supérieur à 30 Mb/s : de nombreux Français rêvent d'un tel confort pour leurs usages numériques. En particulier en cette période de crise sanitaire où le recours au télétravail reste très répandu. Et pourtant... Les derniers chiffres publiés par l'Arcep, l'autorité de régulation des télécoms, révèlent qu'une part importante des foyers éligibles au Très Haut Débit n'en profitent pas. Très importante, même : plus de la moitié restent cantonnés à la poignée de Mb/s disponibles sur leur ligne ADSL, malgré la disponibilité croissante de la fibre ou d'autres technologies plus performantes. On fait le point.

52% des foyers boudent le THD

C'est ce qui ressort, à première vue, des derniers indicateurs issus de l'observatoire de l'Arcep. A fin juin 2020, 12,6 millions de foyers français détenaient un abonnement Internet Très Haut Débit, loin des 26 millions couverts par au moins une des technologies THD. De quoi escompter un débit minimum de 30 Mb/s, et souvent beaucoup plus tant l'éligibilité à la fibre optique jusqu'au domicile (FttH) s'est étendue ces dernières années.

Ses débits allant de 200 Mb/s à plusieurs Gb/s en fonction des offres fibre des opérateurs sont en effet disponibles aujourd'hui dans près de 20 millions de foyers. Mais là encore, ce ne sont que 8 millions qui se sont effectivement raccordés - cet écart représente d'ailleurs l'écrasante majorité de celui constaté sur le THD dans son ensemble.

eligibilite-thd-juin-2020

Source : Observatoire THD Arcep du 2e trimestre 2020

Déploiement fulgurant

Pour autant, dire que ces millions de Français boudent le THD serait un peu rapide. A en croire les opérateurs, la demande de fibre, après le confinement, serait même en pleine explosion. Mais l'écart conséquent entre les foyers éligibles à la fibre et ceux qui sont effectivement abonnés trouve une autre explication : l'accélération fulgurante du déploiement ces derniers temps. A peine entamée, du reste par la crise sanitaire. La carte de France de la fibre se colore ainsi petit à petit, et près de 20 000 locaux supplémentaires avaient été rendus raccordables chaque jour ouvré en 2019. Pas étonnant que les nouvelles souscriptions, qui nécessitent notamment le raccordement physique de chaque foyer, peinent à suivre. 

Carte de la fibre en France

THD : pour l'avoir, encore faut-il savoir

Reste que parmi ces abonnés absents du THD, il en est en effet qui boudent véritablement un éventuel coup de pouce sur le débit. Tout simplement parce que leurs usages n'en demandent pas plus. Et que les abonnements plus performants, en particulier en fibre optique, sont perçus comme plus chers - ce n'est pas toujours vrai. Ils nécessitent de surcroît une intervention technique au domicile. Satisfaits de leur débit en ADSL, de nombreux internautes ne veulent tout simplement pas qu'on leur installe la fibre. Mentionnons également le cas de ceux qui voudraient, mais ne peuvent pas, car des travaux conséquents sont nécessaire pour acheminer le câble jusqu'à leur logement.

Mais il y a aussi les foyers qui ignorent la disponibilité du Très Haut Débit. Nous l'avons dit, le déploiement de la fibre optique va vite, très vite actuellement. A moins de suive le sujet de près, on peut ainsi facilement passer à côté d'une éligibilité récente. D'autant qu'une fois que la fibre est disponible, tous les fournisseurs d'accès à Internet ne la proposent pas forcément simultanément. Certains abonnés restent d'ailleurs fidèles à leur fournisseur ADSL jusqu'à ce que celui-ci leur propose la fibre, même s'ils peuvent l'avoir chez un concurrent, contribuant ainsi aux effectifs en attente de Très Haut Débit.

Quoi qu'il en soit, vous pouvez vérifier si la fibre est arrivée jusqu'à chez vous, et chez quel fournisseur très simplement grâce à notre test d'éligibilité à la fibre. Autre possibilité : notre alerte fibre, qui vous préviendra par mail dès que des opérateurs proposeront des offres à votre adresse.

Pas encore la fibre ? Pensez au VDSL2

La technologie VDSL2 s'appuie sur le même réseau que l'ADSL, mais en plus rapide, souvent au-delà des 30 Mb/s du Très Haut Débit. Pour bénéficier de ce type de connexion Internet, le logement ne doit pas être situé trop loin du central téléphonique. Les domiciles les plus proches de ce dernier pourront même espérer taquiner les 90 Mb/s.

Et là aussi, tout le monde n'en profite pas, loin s'en faut. Sur 6 millions de locaux éligibles au VDSL2, l'Arcep estime que moins de 3 millions disposent d'un abonnement permettant d'en profiter. Là encore, notre test d'éligibilité peut vous aider à y voir plus clair. En effet, certains opérateurs Internet sont plus présents que d'autres sur ce type d'accès. Un changement de fournisseur Internet pourrait ainsi vous permettre d'améliorer sensiblement votre débit cantonné sous les 15 à 20 Mb/s en ADSL.

Les box 4G ont le vent en poupe

Autre solution pour profiter du Très Haut Débit quand la connexion Internet ADSL n'est pas au rendez-vous : les box 4G des opérateurs. Ces offres Internet fixes qui s'appuient sur les réseaux mobiles sont aujourd'hui proposées par les principaux FAI sur les zones les moins bien desservies par voie filaire. SFR, par exemple, indique que sa box 4G+ peut-être souscrite sur quelque 6 millions de foyers. De son côté, Bouygues Télécom nous précisait il y a quelques mois que sa 4G Box était disponible sur près d'un foyer sur deux en France. Force est de constater qu'elles trouvent leur public, puisque l'Autorité des télécoms recense 30 à 40 000 nouveaux abonnements chaque trimestre.

A la clé : plusieurs dizaine de Mb/s, à partager entre tous les équipements du foyer. A condition bien sûr de bénéficier d'une bonne couverture mobile chez le fournisseur choisi, et de composer avec des débits parfois réduits le soir en raison d'un trafic plus important. Autre bémol : ces offres proposent pour la plupart des enveloppes de data limitées - généralement 200 Go.

Ce qui n'est pas le cas des abonnements THD Radio : disponibles sur quelques territoires pour l'instant, ces offres incluent, elles, l'accès Internet en illimité et susceptibles de délivrer les 30 Mb/s synonymes de Très Haut Débit. Enfin, Orange a récemment annoncé le lancement de nouveaux abonnements Internet par satellite. Promis pour début 2021, ils seront eux aussi à même d'atteindre, voire de dépasser le palier du THD. Pour l'ensemble de ces modes d'accès à Internet par voie hertzienne, l'Etat a mis en place il y a plus d'un an un dispositif de subvention à l'équipement et/ou à l'installation du matériel nécessaire

Autant de technologies et de moyens mobilisés pour atteindre l'objectif phare du plan France THD : 100% des logements français éligibles au Très Haut Débit d'ici à fin 2022, contre 65% aujourd'hui. Quant à savoir s'ils en profiteront tous, c'est une autre histoire...


Testez votre éligibilité Internet